Histoire de la photo numérique

Voici un article interessant, qui a été inspiré par Wikipédia.

Il permet de découvrir l’histoire de la photo numérique.

En voici le débit :

Historique de la photographie numérique

  • En 1981, Sony lance le Mavica (Magnetic Video Camera). Il est doté d’un capteur CCD de pixels (l’Amstrad D950 qui arrive en même temps sur le marché en possède dix fois moins) et stocke les photos numériquement sur une mini-disquette d’une capacité de cinquante photos. Avec des accessoires supplémentaires, il est possible de visualiser les photographies sur un téléviseur, les imprimer ou les envoyer par le réseau téléphonique, sans possibilité de retouche ;
  • En 1989, Canon a inventé son premier appareil numérique le Canon RC-760 avec une disquette de 2 pouces (Video Floppy Disk), les photos sont en noir et blanc.
  • En 1990, Kodak sort plusieurs appareils à usage professionnel. Le Fotoman (1992) de Logitech, à destination du grand public, permet de stocker sur, trente-deux photographies en niveaux de gris ;
  • En 1991, Kodak sort à l’intention des professionnels un dos numérique de 1,3 mégapixels (le DCS 100) pour le Nikon F3, un appareil photo reflex classique (argentique). C’est la première fois qu’on peut utiliser un reflex pour produire des images numériques ;
  • En 1994, apparaît chez Apple le premier appareil photo grand public couleur, le QuickTake 100 de de pixels, comme le Fotoman Plus de Logitech sorti peu de temps après ;
  • En 1995, apparaît chez Casio le premier appareil photo doté d’un dos LCD à destination du grand public ;
  • En 1999, Nikon lance le Nikon D1, premier appareil reflex numérique conçu entièrement par un grand fabricant. Il est équipé d’un capteur de. Les capteurs de plus d’un mégapixel se généralisent ;

J’ai pour ma part commencé en testant le le Fotoman Plus de Logitech en 1995 :

 

puis un Epson en 1999.

image

Voici la page :

http://www.facebook.com/pages/Digital-photography/112694615410063?v=desc

Laurent Gébeau

Pas de commentaires. - Comments are closed.